NOTE : QUELLES PERSPECTIVES APRES LE RENFORCEMENT INTERNE DU MOUVEMENT M5-RFP AU MALI ? A quoi faut-il s’attendre le 10 juillet prochain à Bamako ? Compréhensions, Enjeux et Hypothèses

Note du 02 juillet 2020

Auteurs : Mohamed MAIGA, ingénieur social, consultant sur les questions socioéconomiques de territoires – Dr. Youssouph SANE, Enseignant Aménagement, Urbanisme et Décentralisation

1. Contexte global du mouvement :

Deux marches de contestation importantes déjà réalisées sous le
leadership de l’imam Mahmoud DICKO, instabilité au Centre du pays, instabilité au Nord du pays, précarité persistante de la population, accusations de largesse et opacité dans la gouvernance, COVID19, sentiments d’abandon des populations du Centre et du Nord, élections législatives sujettes à plusieurs types de contestations, nécessité de réformes constitutionnelles difficiles en perspective, questionnements diverses et pas forcément positifs des partenaires du pays, enlèvement de l’opposant
Soumaila Cissé, difficultés financières, un Premier ministre reconduit dans une situation critique, sentiment de banalisation de la corruption.

2. Objectif affiché du mouvement :

Démission du Président de la République et de son régime
Leader religieux et moral de premier plan du mouvement : Imam Mahmoud DICKO et cercle proche
Leaders politiques de second plan : Modibo SIDIBE, Madame SY Kadiatou SOW, M. Choguel K. MAIGA,
Leaders politiques à impact réduit : M. Mountaga TALL, M. Cheick Oumar SISSOKO.

Enjeux et compréhensions :
1. Le mouvement M5-RFP est entrain de « travailler son image » pour « paraître » « respectueux des institutions démocratiques » de la République du Mali. La “propulsion” de l’ancien Premier Ministre Modibo SIDIBE et la proposition de nomination de nouveaux juges constitutionnels permettent entre autres, d’arriver à ce constat. Cette proposition de nomination des juges marque l’abandon de la demande de « démission simple de la cour constitutionnelle », une demande, en l’état difficile à avoir sans « coup d’Etat »A ce niveau, le mouvement n’a pas donné de précisions sur le mécanisme de nomination. On ignore par quelle mesure il espère jouer ou
influer sur les nominations qui sont constitutionnellement hors de leur portée… Pour lire la suite, abonnez vous via abonnement@aliberconseil.com

Copyright ©2020 AliberConseil. All right reserved

Partager vos impressions