NOTE : PERSPECTIVES POSSIBLES DANS LE RAPPORT DE FORCE ENTRE LE PRESIDENT MALIEN ET LE M5-RFP DANS UNE SITUATION D’ECLATEMENT DE LA CRISE SOCIOPOLITIQUE ET INSTITUTIONNELLE AU MALI A quoi faut-il s’attendre à Bamako ? Compréhensions, Enjeux et Hypothèses

FILE PHOTO: Mali President Ibrahim Boubacar Keita poses for a picture during the G5 Sahel summit in Nouakchott, Mauritania June 30, 2020. Ludovic Marin /Pool via REUTERS/File Photo

Note du 13 juillet 2020

Auteurs : Mohamed MAIGA, ingénieur social, consultant sur les questions socioéconomiques de territoires – Dr. Youssouph SANE, Enseignant Aménagement, Urbanisme et Décentralisation

  1. Contexte de l’instabilité sociale, politique et institutionnelle

Zoom sur le contexte général :

Instabilité au Centre du pays, instabilité au Nord du pays, précarité persistante de la population, accusations de largesses et opacité dans la gouvernance, Covid-19, sentiments d’abandon des populations du Centre et du Nord, élections législatives sujettes à plusieurs types de contestations, nécessité de réformes constitutionnelles difficiles en perspective, questionnements diverses et pas forcément positifs des partenaires du pays, enlèvement de l’opposant Soumaila Cissé, difficultés de l’armée, difficultés financières, un Premier ministre reconduit dans une situation critique, sentiment de banalisation de la corruption

Zoom sur le contexte récent :

Trois marches de contestations importantes déjà réalisées sous le leadership de l’imam Mahmoud Dicko, dont la dernière, s’est déroulée le vendredi 10 juillet dernier,  le samedi 11 juillet la poursuite du mouvement de désobéissance civile à couter la vie à environ 17 personnes et plusieurs blessés. Auparavant, il y a eu un discours à  la Nation du Président de la République, le jeudi 9 juillet, jugé non consistant, des tractations sans suite, une mission de la CEDEAO à Bamako et communiqué de mission avec des recommandations, rencontre entre l’imam Mahmoud Dicko et le Président de République Ibrahim Boubacar Keïta, rencontre entre le Président de République Ibrahim Boubacar Keïta et le M5-RFP suivi d’une conférence de presse conduite par M. Choguel K. Maïga, rencontre entre le Président de République Ibrahim Boubacar Keïta et la Convention des forces patriotiques (CFR), proche du Président de la République.

Objectif affiché du mouvement :« Démission du Président de la République et de son régime »

Leader religieux et moral de premier plan du mouvement : Imam Mahmoud Dicko et cercle proche (CMAS)

Leaders politiques de second plan : Modibo Sidibé, Madame Sy Kadiatou Sow, M. Choguel K. Maïga

Leaders politiques à impact réduit : M. Mountaga Tall, M. Cheick Oumar Sissoko.

Attention particulière : chercheurs, analystes, observateurs, médias, partisans, ont tous observé les événements qui ont suivi la manifestation du 10 juillet 2020 du M5-RFP dans la capitale malienne.

  • Signes d’une possible aggravation de la crise : enjeux et compréhension 

La problématique de la dispersion du « pouvoir d’action et du leadership » au sein des opposants Depuis les événements de ces derniers jours, on a pu constater que le « pouvoir d’action et du leadership » au niveau des  opposants est dispersé.

Copyright ©2020 AliberConseil. All right reserved

Partager vos impressions