Réflexions sur les mutations de l’Islam et l’identité musulmane en Afrique subsaharienne (1/2)

L’Islam est à la croisée des chemins entre radicalisme et modernité en Afrique. Beaucoup d’enjeux participent de cette étape cruciale de choix pour les sociétés africaines, à savoir les dynamiques démographiques.

Les fidèles musulmans passeraient de 1,6 milliard en 2010 à 2,2 milliards en 2030, selon le Pew Research, un think tank américain. 17,6% de la population musulmane dans le monde seront subsahariens d’Afrique. Cette nouvelle réalité du paysage religieux pourrait constituer un affaiblissement des autres religions (animisme, notamment). Plusieurs situations engendrent les transformations et mutations de l’islam qui s’opèrent aujourd’hui et demain et qui se sont opérés hier. Ce qui n’est pas faux de l’Afrique chrétienne non plus. On peut citer le recul de l’Etat dans les années 90 dans l’action sociale pour répondre aux exigences des organisations économiques internationales imposant des ajustements structurels. L’affaiblissement et le retrait de l’Etat a fait place petit à petit à une forte libéralisation de l’espace public, la transformation… Lire la suite sur son blog

Auteur : Alhoudourou Maiga

Partager vos impressions