Quelle synergie valorisante possible entre les acteurs de l’insertion sur la ville de Montreuil sous Bois et quelle place des usagers dans leur accompagnement ?

Mémoire pour l’obtention du Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale (DEIS) et Master 2 Intervention sociale et économie sociale et solidaire
Sous la direction de : HOURBETTE DANIELLE

Focus étude

Ce travail s’intitule quelle synergie valorisante possible entre les acteurs de l’insertion sur la ville de Montreuil sous Bois et quelle place des usagers dans leur accompagnement ?
Quand je parle d’acteurs de l’insertion, je fais référence spécifiquement ici à un échantillon de SIAE (Structure d’Insertion par l’Activité Économique) et de structures publiques de l’accompagnement à l’insertion, à l’emploi et à la formation. La notion de territoire et la complémentarité des actions sont fortement présentes dans ce travail.
Dans mon analyse, en effet je suis arrivé d’une part à l’idée selon laquelle plus de coordination permettrait une meilleure information des usagers. Cependant, l’information n’est qu’un premier niveau de la participation. Il y a en effet, la consultation de l’usager, la concertation avec l’usager et la codécision. Ainsi, la question que je me pose au final, c’est de savoir si la coordination permet d’atteindre en effet la consultation de l’usager, la concertation et la codécision ?
Cette question parais alors importante dans la mesure où en cas de concertation avec l’usager et en cas de codécision, l’usager deviendrait totalement responsable. C’est d’ailleurs le sens de la loi 02-01-2002 qui fait de l’usager celui qui doit mobiliser les instances, pas le contraire. Même si on sait qu’il en est loin dans la pratique, le plus souvent. Par ailleurs et par conséquent, une mise en synergie efficiente serait une mise en synergie effectuée par l’usager lui-même.
La question est dès lors : est-ce possible?

Partager vos impressions